Retable église Saint Agapit
Retable église Saint Agapit
interieur de l'église Saint Agapit
interieur de l'église Saint Agapit

 

Payrignac, village de la Bouriane, à une altitude moyenne de 177m, est une commune dont la superficie est importante puisqu’elle couvre 2164 hectares.

Le premier document citant le village date de 954.

L’église Sainte Agapit de Payrignac en Quercy est un élément essentiel de son histoire.

Donnée à l’abbaye de Sarlat, elle revient ensuite à l’évêque de Cahors.

Succède une longue période d’instabilité durant le 14éme siècle, mêlant lutte d’intérêt pour les terres de Payrignac considérées comme terres d’église.

Au 15éme siècle, ces terres firent retour à la couronne de France.

Au 16éme siècle, la Bouriane fut à nouveau envahie par les protestants et s’en suivirent des pillages concernant notamment l’église de Payrignac.

Pendant la révolution, Payrignac devint une commune du canton et du district de Gourdon. En 1911, la commune compte 729 habitants.

Outre les bâtiments publics, on y trouve l’hôtel du nord et un café restaurant ; un forgeron y pratiquait son activité prés de l’église ; une épicerie faisait le bonheur des écoliers, un coiffeur tenait boutique, les moulins fonctionnaient sur les cours d’eau.

La guerre de 14-18 créa un grand traumatisme car beaucoup de Payrignacois ne revinrent pas.

Les années 1930-35 virent l’apparition de l’électricité, s’ouvrait alors l’ère d’une nouvelle manière de vivre.

La guerre de 39-45 vit à nouveau un grand mouvement de population.